Passion de la plongee

Passion de la plongee

Une belle rencontre

Les histoires de l'Oncle Pat 

               



Une belle rencontre !

                             

Tout commença par une conversation avec un jeune-homme bien sympathique qui est employé dans un garage prés de mon propre boulot, une rencontre professionnelle en quelque sorte !

Lorsque je passe prendre mon croissant et mon journal le matin, j'échange parfois quelques mots avec lui.

Nous discutons de choses et d'autres, mais ce jour là, comme c'est souvent le risque avec moi, la conversation glisse sur le thème de la plongée !

Mais voilà que mon jeune interlocuteur pointe une oreille plus attentive !

Serait-il intéressé ? Mais oui, il l'est !

Après encore quelques échanges verbaux,  il est décidé qu'il viendrait avec moi à l'entrainement piscine du vendredi suivant !

Et voilà, ca y est ! Adrien, c'est son nom, ne le sais pas encore,  vient d'attrapé le virus de la plongée, si difficile à guérir mais en a-t-on seulement envie ?

J'ai donc fait son « baptême » piscine, ensuite mon collègue l'a pris en charge pour sa formation de plongeur 1*, étant pris moi-même par une classe plus avancée.

Mais, c'est de nouveau avec moi qu'il s'est retrouvé, un beau matin,  pour son baptême en milieu naturel !

Cela se passait au lieu-dit « Lillé » situé dans le charmant village de Sprimont, où une carrière inondée fait dorénavant le bonheur des plongeurs !

C'était l'été 2010, il n'y a donc pas si longtemps !

Cliquez pour agrandir l'image

Le milieu naturel, ce n'est plus la piscine !

Fini les carrelages bien alignés et si sécurisant, fini la douce température de l'onde chlorée !

Ici, nous sommes dans la cour des grands !

Le milieu naturel est appelé à juste titre le milieu « hostile » pour les débutants.

L'homme n'y a rien à faire ! Ce n'est pas sa place !

Mais, ne noircissons pas le tableau non plus, il est certain que si le milieu naturel a un coté « rébarbatif » pour le novice, il a aussi un coté « aventure » intéressant ainsi qu'une foule de découvertes à y faire, sans quoi, on y trouverait pas de plongeurs !

Rendez-vous fut fixé sur le parking du site. Avant de plonger, il faut passer par diverses étapes, comme de s'inscrire sur une feuille de palanquées, s'équiper, faire un « briefing »

Mettre tout son « matos » sur le dos pour aller jusqu'au point d'immersion.

Parlons-en du briefing justement !

Quand on a choisi un moniteur de plongée qui est en même temps un moniteur Eco-Plongée il faut s'attendre a ce que soit mis les points sur les i en ce qui concerne le coté « respect de la nature » !

Je vous épargne le récit des préparatifs, où tout nouveau plongeur a eu sa dose de stress, en montant son scaphandre, trop de tuyaux, trop de cadran, trop de tout !


Donc, je parle du respect de cette nature qui nous est « prêtée ».

Cela commence en surface, en s'apprêtant, ne pas  laisser trainer ses déchets, alimentaires ou autres (l'emballage d'un en-cas, celui d'un petit matériel acheté juste avant la plongée). Il y a des corbeilles pour cela, et le cas échéant, on reprend ses déchets !

Mais, même sur le trajet ! Un vilain sachet de chips, une canette de boisson vide qui ont été jetés au sol par un indélicat, faites un beau geste, ne les y laissez pas !

Enfin ! Nous  voici sur le ponton flottant !

Il ne reste plus qu'a parachever son équipement : chausser ses palmes, ajuster ses plombs, préparé son masque… et sauter !


Nous nous plaçons du coté ou l'eau est assez profonde, nous gonflons partiellement notre gilet, un double « plouf » retenti, ca y est ! Nous y  sommes !

Surprise pour Adrien, pas habitué au contact avec l'eau froide, mais ca passe vite.

Nous passons en revue le rappel des signes élémentaires de sécurité, et enfin les règles de l'éco-plongée.

Ne pas déplacer les pierres, de la faune y est certainement fixée, ne pas trop soulever de sédiments avec le mouvement des palmes, et en règle générale garder en tête le fameux

« T.P.P.C. » Touche Pas P'tit Con » qui nous à été enseigné à tous au début de nos formations, et qui résume à lui tout seul le comportement que nous devons utiliser en plongée !

Nous voilà partis ! Nous glissons doucement dans l'élément liquide.

Adrien est calme, c'est bon signe !

Nous nous enfonçons et atteignons assez rapidement la profondeur des dix mètres.

Adrien se comporte bien. Nous nous mettons délicatement à genoux, nous faisant face, afin de passer en revue ce que nous avons appris en piscine.

Il fait un « vidage » de masque, car un peu d'eau est entrée, c'est bien, on dirait un « pro », il réajuste celui-ci, ensuite, nous échangeons quelques signes.

O.K. tout va bien.


Tout ce gentil petit remue-ménage à suscité la curiosité d'un petit banc de perches domiciliées dans le coin !

Aussitôt je fais signe à mon binôme de ne plus bouger !

En l'espace de quelques minutes, c'est une multitude de perches qui virevoltent tout autour de nous ! C'est curieux une perche ! Et pas farouche !

Elles sont partout, dans les bras, dans les jambes, prés de la vitre du masque, elles s'éloignent pour aussitôt revenir, se rassemblent, puis se dispersent de nouveau, on ne sait plus où donner de la tête tellement c'est fou ! Et si beau !

Et puis, en retrait, on aperçoit les plus grandes, plus peureuses, qui nous observent de leurs grands yeux, nageoires dorsales toutes déployées ! C'est féérique !

Vraiment … une belle rencontre !

Et rendue possible grâce à la magie de s'être littéralement fondu dans notre environnement !

Nous n'allions plus a la rencontre du poisson, nous étions devenus poissons !

Par notre comportement, ils nous reconnaissaient comme étant l'un des leurs !

C'est ce qui s'appelle prendre une part active dans la plongée !

Je ne sais pas si mon compagnon du jour aura profité pleinement du spectacle car quand on débute on à tellement de choses à gérer que ce n'est pas toujours évident de profiter pleinement de sa plongée comme on le fera plus tard.

Mais, je suis sur qu'il aura quand même conservé quelques belles images au fond de sa mémoire !

D'ailleurs nous en avons parlé lors du débriefing qui suit toute plongée.

Et oui Adrien, chaque immersion est une nouvelle aventure !

Tu en es maintenant à ta seconde plongée et je t'en souhaite mille autres tout aussi belles !

En tout cas, il est certain que cette plongée nous aura séduit tous les deux !

Et cela sans déranger ni cailloux ni poissons !



Patrick Paulus pour l'EdOOl






10/12/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres