Passion de la plongee

Passion de la plongee

Le voyage extraordinaire

Les histoires de l'oncle Pat

 

 


 Le voyage extraordinaire!


Je vais vous raconter l'histoire d'un voyage extraordinaire et merveilleux que j'ai réalise il y a quelques temps.

Tout à commencé en méditerranée, la grande bleue !

Je me trouvais à bord d'un superbe voilier tout en bois et voiles blanches.

Moi, Pat le corsaire, sur cette embarcation, j'avais l'impression d'être revenu au temps de mes ancêtres !

L'équipage était composé de huit marins, plus le capitaine.

Il y avait également quelques passagers, dont je faisais partie.



Nous voguions, poussés par le vent, délicieusement caressé par cette douce brise.

Parfois, quelques dauphins venaient nous escorter à la proue du bateau.

On les sentait heureux de cette liberté préservée, de cette formidable sensation de liberté qu'ils éprouvaient, sans aucunes limites !

Je me mis a pensé à ces delphinariums, prison aquatique de ces splendides animaux, et me mis soudain à douter de leur existence réelle.




 Sur cette mer fermée, qu'est la méditerranée, nous n'avons rencontré aucun gros chalutier de pêche, a notre grande surprise, pas de filets dérivants interminables, mais, uniquement des bateaux de pêche à taille humaine, munis de filets de tailles raisonnables , respectant la « maille », et respectueux de l'environnement !

Je n'en veux pour preuve que ces immenses bancs de thons rouges que  nous avons si souvent croisés.

Les pêcheurs seraient-ils devenus sensés ?

Les combats menés par les défenseurs des océans ont-ils portés leurs fruits ?

Ou bien tout cela n'avait-il existé que dans mon imagination ?

Et l'ont dit que les thons rouges sont en voie de disparitions ?

Laissez-moi sourire, il y en avait des millions !

Il s'agit sans nul doute d'une invention journalistique !







En empruntant le canal de Suez, nous voici en Égypte.

Le pays des pharaons, baigné par la mer rouge !

Après une traversée sans histoire de ses splendides eaux turquoise, qu'affectionnait tant le Commandant Cousteau, nous avons poursuivi notre fabuleux voyage par delà les mers et océans du globe.




Partout ce n'était que merveilles et nature préservée.

Nulle part, je n'ai vu de ces baleiniers dont j'ai pourtant si souvent entendu parler !

 Ces navires Japonais, tueurs de cétacés, et combattus par les bergers de la mer, les Sea Shepherd, n'existent pas, tout simplement !

Ont-ils seulement existé un jour ?

Et Paul Watson, le défenseur des océans, n'est ce pas une légende ?

A-t-il existé ?




Je n'ai vu nulle part de ces marées noires dont on nous parle tant, de ces immenses tâches foncées et affreuses qui détruisent tout sur leurs passages, phoques, poissons, oiseaux …

Rien ! Je n'ai rien vu ! J'ai eu beau chercher !

Cela existe-t-il vraiment ?



Je nage en plein bonheur !

Les pollutions, les massacres de baleines, les captures de dauphins et d'orques, la sur pêche… Tout cela était donc le fruit de mon imagination !

Je crois rêver !

Rêver ?

C'est curieux, à ce moment de mon récit, un grand flash sur mes yeux me fait les ouvrir !

C'est le soleil, mon grand ami, qui m'a de la sorte sorti de mon sommeil !

Mais oui ! Vous avez compris ce qui m'arrivait !

J'étais parti au pays des songes !

Je m'étais assoupi sur une plage de Sharm el scheik !




J'avais tout imaginé, et soudainement ma gorge se nouait.

Si seulement ça pouvait être un rêve prémonitoire …

Mais … en réalité, ça pourrais le devenir !

Il suffit que chacun, dans son coin ou au contraire en collectivité lutte pour la sauvegarde de notre planète !

Il n'y a pas d'efforts inutiles ! C'est la multiplication des efforts qui apportera le changement !

Oui, Paul Watson existe bien, et il en faudrait mille comme lui, ce ne serait malheureusement pas encore suffisant !

En attendant, rien ne nous empêche de lui apporter notre aide, ainsi d'ailleurs qu'a d'autres organismes luttant pour notre planète.




Comme disait le Commandant Cousteau, faisons le pour les générations futures !

J'avais rêvé d'un monde, où tout serait plus beau … (J.L. Aubert)



Crédit Photos


Le Mercator (Ostende)

Mer Rouge

Commandant Cousteau

Paul Watson



 

 

 

 Patrick Paulus



Touchez pas à la mer (1987)   - - - - -  Superbe chanson



 


03/01/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres