Passion de la plongee

Passion de la plongee

Le destin d'une mouette !


Les histoires de l'Oncle Pat



Le destin d'une mouette !



Vous trouverez sans doute cela bizarre d' épiloguer sur le destin d'une mouette !

C'est vrai, c'est sympa les mouettes, au bord de la mer, quand on se balade en famille, où encore lors de nos sorties plongée en Zélande, du bord ou sur un bateau en mer du Nord, Elles nous tiennent compagnie avec leur cris et leurs arabesques !

C'est sympa, d'accord, mais de là a s'arrêter sur leurs destins !






Et pourtant ... le destin du volatile dont je vais vous compter la petite histoire, est étrangement lié aux destin de millions d'êtres sur cette planète !

C'est ce qu'on appelle le hasard !






En ce beau mois de juillet, nous étions partis,mon épouse, mon petit-fils,un ami, et moi-même en promenade en Zélande.

Bien entendu, nous avions prévu de plonger avec mon binôme !







 Ce que nous avons fait, bien sur !
Belle plongée, comme toujours  en Zélande !

Sur le chemin du retour, comme quand nous sortons de la piscine (!), nous avons été pris d'une fringale !

Apercevant une "baraque" à frites,ni une ni deux, nous nous engageons sur le parking !



Nous passons notre commande, et allons nous installer sur la terrasse, au soleil, il n'y avait pas grand monde.




Tiens, me dit mon épouse, si je donnais une frite à une mouette, pense-tu qu'elle la mangerait ?

Oh, répondis-je, je pense que oui ! Les mouettes, c'est un peu les pigeons des villes, ca mange de tout ! C'est opportuniste !

Et nous finissons ainsi, tout en plaisantant, notre repas improvisé.

Il ne restait plus que quelques frites dans le sachet de mon épouse,quand elle déclare :
Allez ! Une frite pour les mouettes !
Joignant le geste à la parole, elle lance bien haut son petit morceau de tubercule !

A cet instant, une mouette plus rapide que les autres, fait un "piqué" et rafle l'objet de sa convoitise !

Pour ce faire, elle rase littéralement le sol, avant d'entamer sa remontée.

Au moment précis ou elle veut reprendre son envol, une voiture entre dans le parking (il n'y avait eu aucun véhicule en circulation depuis notre arrivée) !




Hé oui, vous devinez déjà la suite hélas !
Le véhicule percute violemment l'oiseau et le tue tout net !

Tout cela en l'espace de quelques secondes !



Si mon épouse aurait lancé la frite la première fois où elle l'a dit (elle s'en voulait tant de ne pas l'avoir fait), si le véhicule entrait 5 secondes avant ou 5 secondes après,si nous n'avions pas été en Zélande ce jour là, où encore si nous n'avions pas pris de frites ...

Et si, et si ... avec des si on met Paris en bouteille !

Tout le monde était consterné !
Mon épouse, bien sur, mon petit-fils, mon ami, moi-même, les occupants du véhicule percuteur, ses enfants, son épouse !


La réflexion que j'en tire, c'est que c'est une accumulation  d'éléments qui a conduit a cette issue fatale. 

Bien sur, on dira "bah, c'est une mouette, c'est pas si grave"
(quoique je ne suis pas trop d'accord!)

Mais finalement, n'est ce pas notre destin a tous, que ce qui est arrivé a ce gros piaf ?

Ces accumulations de petites choses, indépendante de notre volonté, peut nous conduire nous aussi dans des situations catastrophiques !

Peut-on en tirer une leçon ?

Oui, sans aucun doute, c'est de redoubler de vigilance, et particulièrement nous, en tant que plongeur, de bien
assurer notre sécurité ainsi que celle de nos binôme !

C'est déjà ca !

Et un conseil a la mouette quand-même:

Au paradis des oiseaux, si elle aperçoit mon épouse lancer une frite ... qu'elle laisse tomber !




Oncle Pat !



 









31/01/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres